Accueil » Blog metabox » Comment devenir intrapreneur ?

Comment devenir intrapreneur ?

Header-cerveau-intrapreneur

Si vous voulez monter à bord du bateau de l’intrapreneuriat – intrapreneurship – (vous l’avez ?), laissez-vous embarquer par notre article, ou scroller jusqu’à la fin pour en savoir plus sur comment devenir intrapreneur ?

Temps de lecture : 10 minutes

En lisant cet article vous saurez : 

  • définir la notion d’intrapreneuriat ainsi que son origine
  • quelle méthode pour devenir intrapreneur
  • les qualités requises
  • emporter l’adhésion de votre direction

Devenir intrapreneur en 2020 c’est trouver du sens

D’après une enquête make.org, entre 15 000 et 100 000€ sont investis en moyenne par les grands groupes sur des projets d’intrapreneurs. Si on en parle de plus en plus et que vous voulez savoir comment devenir intrapreneur, c’est peut-être parce que l’intrepreneuriat pourrait bien représenter l’un des nouveaux souffles d’innovation que toutes les entreprises attendent avec impatience. Facile, économique et prometteur, l’intrapreneurship est une opportunité accessible. Pour qui ? Pour tout le monde. courbe de recherche google Google l’observe, sur les 12 derniers mois la recherche est irrégulière, mais depuis fin 2019, quelque chose se passe. L’intrapreneuriat fait écho à une prise de conscience toute neuve : l’homme peut changer les choses, dans son entreprise, dans son monde – chaque action compte. Les seules conditions pour postuler à comment devenir intrapreneur : l’envie, le goût d’entreprendre et la motivation à réussir pour atteindre votre but. Comme vous, comme moi, chaque jour.

L’intrapreneur, c’est l’entrepreneur salarié dans un contexte agile

L’intrapreneur, c’est le cousin de l’entrepreneur, pas son ptit frère. Aujourd’hui quand on pense entrepreneur, on pense start-up.

Et pourtant, doucement l’ami, on oublie souvent qu’entreprendre c’est un mot “normal”, c’est l’action d’entreprendre quelque chose, de commencer une action. J’entreprends de ranger mon dressing, pas sûr que j’arrive au bout par contre… Spontanément, quand on revient aux sources, les choses ont l’air beaucoup plus simples.

A l’échelle de l’entreprise pour laquelle on travaille, facile d’entreprendre… Parce qu’on est pas seul – et si on se trompe ? C’est pas grave ! On ne perd pas son job pour autant.

Photo de Gifford Pinchot IIIQui est-ce ? C’est Gifford Pinchot III – entrepreneur, auteur ou inventeur du terme intrapreneur, Gifford fera de sa trouvaille un livre (que vous pouvez trouver ici), il a aujourd’hui 77 ans. Mais c’est bien lui l’auteur qui a mixé le concept d’entrepreneur interne à une entreprise et formé le terme intrapreneur en disant : dreamers who do.

“Intrapreneurs are employees who do for corporate innovation what an entrepreneur does for his or her start-up.”

Comprenez : les intrapreneurs sont des employés qui font de l’innovation corporate comme ils le feraient s’ils étaient entrepreneurs de leur propre start-up. La question s’impose, est-ce que l’intrapreneur fait l’innovation ou bien l’innovation fait l’intrapreneur ?

Pour le savoir, rien de plus simple que de tester l’une ou l’autre des hypothèses, en mode intrapreneurship – pour cela, vous pouvez vous abonner à la box Metabox comment devenir intrapreneur –  après avoir terminé la lecture de notre fabuleux article.

Comment devenir intrapreneur dans mon entreprise ?

Avoir une idée ou un projet – recommandé mais pas indispensable

Vos idées comptent c’est une évidence. Avoir des idées c’est le début de l’histoire mais ce qu’il vous faut savoir c’est que le plus compliqué n’est pas d’avoir des idées, mais de les mettre en oeuvre, et jusqu’au bout. Autre point, ces idées doivent forcément aller dans le sens de votre entreprise et sa politique. Sinon, montez votre entreprise et devenez entrepreneur. L’expérience et le mindset de l’intrapreneur vous feront dire qu’il vous faudra des collègues pour construire vos idées. Donc si vous n’en avez pas, des idées, faites un brainstomring avec vos potes de bureau à la machine à café. Seul vous irez plus vite mais à plusieurs vous irez plus loin #ProverbeChiqué.

Du coup, faites des listes- priorisez & participez

Prenez le temps qu’il vous faut, mais fixez lui un début et une fin à cette période. Pendant ce temps fait une liste d’idées et de projets sur lesquelles vous pourriez vous impliquer. Notez aussi un certain nombre de “problèmes” ou de douleurs que vous avez remarqué au travail (gentiment). Les entrepreneurs partent toujours d’un problème de départ.

Appliquer leur d’un côté une note de faisabilité et de l’autre une note d’intérêt en fonction de critères qui vous sont propres (et à la louche aussi). Donnez un coefficient de 1 à 5 pour ne pas vous éparpiller. Ces idées et projets, ne doivent pas forcément être personnels. Cela peut être des projets communs avec des collègues. A la fin de la période, sélectionnez les projets qui obtiennent la meilleure note moyenne et commencez à y réfléchir.

eleve qui reflechit

Ouais, pas facile tout ça…

Ensuite soyez proactif, visible

Chaque projet de groupe, initiative de l’entreprise dont vous faites partie est une occasion d’être proactif. Dans le présent, dans le futur et dans le passé. Que pouvez-vous en tirer ?

Reprenez tous les projets auxquels vous avez participé et qui ont été des succès. Chaque initiative de votre part, offre un échantillon concret de votre implication et d’exemple dans lequel lorsque vous prenez des actions, cela apporte des résultats concrets. Plutôt que d’attendre que l’on vous donne des directions, sortez du bois et prenez les devants ! Prenez des risques modérés mais agissez. Cela peut signifier envoyer un email, relancer une discussion ou planifier une réunion au sujet d’un projet trop longtemps relégué au second plan.

Puis, faites comme si vous y étiez

On dit souvent en management, agissez comme ce que vous désirez être et vous finirez par le devenir. Essayez d’être la meilleure version d’intrapreneur de vous-même et notez les changements 🙂 Lorsque vous apporterez de petites touches des réussites, que vous débloquerez des situations ou gagnerez des avancées positives, trackez-les ! Notez quelque part, ces succès, aussi petits soient-ils. Cela peut vous encourager et vous permet d’avoir des preuves devant votre management. Vous êtes fait pour ça, comme en atteste votre suivi, vos preuves – les faits sont des preuves irréfutables que votre boss adore.

Enfin, testez à petite échelle

Le test & learn est un peu le leitmotiv de l’intrepreneur. Testez vos idées avec votre équipe, avec des collègues, votre famille ou des inconnus, mais il est important d’avoir la “validation” de votre marché potentiel ou de personnes qui représenteraient un soutien. Gardez à l’esprit qu’un intrapreneur centre ses réflexions sur l’évolution de l’entreprise depuis l’intérieur. L’expérimentation est le meilleur moyen pour savoir si vous êtes bon ou bien si vous vous trompez.

L’échec peut faire parti du processus. Etre reconnu comme innovant, ou explorer de nouveaux chemins avec différents potentiels mène à prendre des risques. En tant qu’intrapreneur, votre mission est de considérer ces échecs comme des apprentissages faisant parti du parcours et vous enseignant un exemple à ne pas reproduire, vous appelant à corriger via de nouvelles voies. C’est un élément déterminent pour le futur succès au même titre que l’adhésion de vos pairs.

Quelles sont les qualités requises pour le job d’intrapreneur ?

Nous l’avons dit, c’est un état d’esprit – un état d’esprit qui colle à la peau. Ce qui signifie donc qu’il suffit de changer son “mindset” pour entrer en résonance avec celui de l’intrapreneur. Une métamorphose accessible à tous, dont voici néanmoins les caractéristiques incontournables :

Travaillez votre créativité : pour cela, rien de mieux que d’organiser une séance de créativité avec Metabox, ou bien de lire notre article sur l’esprit créatif disponible ici

cerveau creatif

  • Devenez proactif : oubliez ce que l’on appelle l’objection. Prenez les idées sans les juger, ne pensez pas à votre avis – allez plus loin et proposez de nouvelles pistes sur la base de cette idée
  • Assouplissez votre flexibilité : Pas besoin d’appeler Véronique et Davina, mais souvenez-vous tout de même que créer des idées nouvelles et porter des projets de transformation nécessite d’avoir un esprit flexible. C’est à dire d’accueillir toutes les remarques qui arrivent et en tirer un maximum d’information pour la suite. Vous l’aurez compris, votre MOI va pouvoir s’offrir une petite hibernation…
  • Restez libre ! Vos idées ou celles des autres, gardez votre esprit libre. Ne vous chargez pas en voulant sauver le monde où en prenant les idées d’autres personnes qui n’auraient pas le temps de les développer et qui pourraient compter sur vous pour ça
  • Lisez pour avoir l’esprit d’entreprise : devenez activateur d’idées, attrapez tout ce que vous pouvez au vol et testez. Vous trouverez probablement une pépite !

Mais encore …

  • Rêvez : surtout, ne vous interdisez pas de rêver ! Beaucoup de belles entreprises du numériques sont bâties sur des rêves. Si vous pensez que c’est impossible… Eh bien… Orientez-vous vers la pâtisserie 🙂
  • Voyez du monde : apprenez à vous passionner pour le partage de nouvelles façons de faire avancer les choses, de nouvelles idées. Quittez votre écran pour aller rencontrer vos collègues et échangez, observez. Si vous êtes intrapreneur, vous devrez forcément travailler en groupe et privilégier le collaboratif
  • Il va vous falloir une bonne dose de confiance en vous, vous pouvez vous offrir un coaching avec Metabox pour cela
  • Soyez prêt à rebondir : la résilience est un point fort de l’entrepreneur et donc de l’intrapreneur. L’échec fait parti du game
  • Développez votre image de marque personnelle (ou personal branding). metabox peut aussi vous aider à ce sujet. Mettez régulièrement à jour votre profil Linked’In et restez actif.

Comment remporter l’adhésion de la direction ?

Les intrapreneurs appliquent des qualités telles que la passion, l’empathie, la pensée critique et la collaboration pour aider leur organisation à évoluer. Pourtant, bien qu’ils utilisent des approches similaires pour résoudre les problèmes de manière créative, les intrapreneurs se concentrent sur la transformation de l’entreprise depuis l’intérieur.

Si vous souhaitez emporter l’adhésion de votre direction pour un projet d’intrapreneurship, établissez une stratégie en 2 temps : 

  1. Validez vous-même votre statut d’intrapreneur (sur un trimestre appliquez notre méthode)
  2. Présentez vos résultats, votre vision et votre stratégie pour le développement de vos idées

Nous pouvons vous en dire encore beaucoup plus. Pour aller plus loin dans votre projet d’intrapreneurship, nous vous proposons notre box coach Metabox comment devenir intrapreneur à partir de 99€. Abonnez-vous en ligne ici et pendant quelques mois, vous recevrez la méthode, le guide et les bonnes pratiques pour définir votre statut d’intrapreneur, engager votre direction à vous suivre et menez à bien vos projets jusqu’au bout.

Ce coaching s’applique à vous personnellement, ou bien à vous et votre équipe. La box contient à la fois les supports pour vous former mais aussi pour organiser des séances collectives destinées à diffuser cette culture d’intrapreneuriat au sein de vos équipes. Une façon de “valider” vos nouvelles connaissances.

Qu’attendez-vous ?

4 commentaires sur “Comment devenir intrapreneur ?”

  1. Est ce que ce genre d’expérience peut avoir un impact si je la mets dans mon CV mais que j’ai pas de moyen de le prouver avec des faits ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.